Behind The Pines, du rock belge punchy !

Pour mieux vous connaître, qui compose votre groupe ?
Andrea Battisti – chant / guitare – 27 ans
Johnny De Pessemier  – batterie – 32 ans
Gregory Maira – guitare -29 ans
Tomas Caballero – basse – 32 ans.

Depuis combien de temps dure cette aventure ?
Behind The Pines est un groupe de rock indie belge basé à Bruxelles.
Le groupe est né de l’alchimie de deux amis chanteur et batteur.
Après avoir beaucoup travaillé en studio avec de nombreux musiciens, leur goût et leur musicalité donnent vie à un rock indie, punchy et aérien propre à eux.

En 2017, l’équipe prend forme avec Gregory Maira (ex-Mustii) et Tomas Caballero. Behind The Pines éclôt des sentiers battus et nous délivre une âme et un son uniques.

BEHIND THE PINES

Vos références/influenceurs en termes d’artistes ?
King of Leon, Nothing but Thieves, Arctic Monkeys, Mona.

Une phrase pour vous décrire ?
Rock aérien punchy.

Pourquoi faire de la musique ?
Pour écrire notre histoire.

Et la scène que vous voudriez faire ?
Le Royal Albert Hall, à Londres.

Le mot de la fin ?
Merci à vous !!!

Retrouvez Behind The Pines sur Facebook : https://www.facebook.com/behindthepinesmusic/

Un ‘Aftermoon’ tout en pop-pock !

Pour mieux vous connaître, qui compose votre groupe ?
Le groupe est composé de six membres, tous de la région parisienne, avec un gros background dans la musique et la production musicale.
La formation actuelle est : Ben au chant et la guitare, Céline au chant et au violon, Xavier à la basse, Julien à la batterie, Florent au violoncelle et Dany aux claviers. On a tous des goûts musicaux très éclectiques, allant du rock à l’électro en passant par le jazz, la musique classique et le hip-hop.
Globalement, quand une chanson est bonne ou un morceau est bien écrit, on kiffe.

Depuis combien de temps dure cette aventure ?
Le groupe existe sous sa forme actuelle depuis 2015, mais nous avions déjà commencé à produire un certain nombre de titre avant ça. Ben, Céline, Xavier, Julien et Dany se connaissent depuis une dizaine d’années. Le projet s’est défini progressivement et a atteint sa forme finale avec l’arrivée de Florent. Nous avons commencé à nous produire sur scène en janvier 2015 au Bus Palladium, en première partie de Nicolas Ullmann. Après ça, les dates parisiennes se sont enchainées assez régulièrement, jusqu’à la sortie de notre premier EP un an plus tard. Une partie des morceaux de cet EP est éditée par Green United Music (GUM), le label de Woodkid et The Shoes. Un deuxième EP, plus électro, est prévu pour octobre 2017, ainsi qu’un premier album pour le printemps 2018.

Aftermoon

Vos références/influenceurs en termes d’artistes ?
Akira Toriyama, Bowie, Fink, Ravel.

Un mot pour vous décrire ?
Robotique / organique.

Pourquoi faire de la musique ?
La musique est une manière de transmettre des émotions. En live, c’est instantané. Très peu d’arts permettent ce genre de choses. Enregistrer donne la possibilité d’accompagner les auditeurs dans leur quotidien. Dans des moments de joie, de plaisir, de solitude, de douleur. C’est invisible, c’est dans l’air, mais c’est très présent. Difficile de penser faire autre chose quand on y a goûté.

Et la scène que vous voudriez faire ?
Tokyo Dome.

Envie de partager quelque chose ?
Nous sommes en train de mettre au point un spectacle immersif avec des costumes et des vidéos, pour pouvoir faire profiter au maximum de notre univers visuel. Aftermoon, au-delà d’un groupe, c’est toute une imagerie, un monde où se mélange la bande dessinée, la science-fiction, les jeux vidéos. Ça nous tient à cœur de pouvoir développer un aspect visuel fort aussi bien dans notre musique que sur scène.

Le mot de la fin ?
Vers l’infini et l’au-delà !

Ne manquez pas !
Aftermoon sera en concert le 24 mai à L’international à Paris. 

Retrouvez Aftermoon sur Facebook : https://www.facebook.com/aftermoon/

Bénarès, un son pop/soul affûté et unique

Pour mieux vous connaître, qui compose votre groupe ?
Bénarès est un trio atypique.
Brice, le guitariste, a 28 ans. Originaire du Sud de la France, il quitte Marseille à l’âge de 22 ans pour un voyage autour du monde en solitaire, puis s’installe à Paris. « Bénarès » est le nom d’une ville emblématique, symbole de son road trip. Brice est doté d’une vaste culture musicale mais ses influences se retrouvent parmi les plus grands noms du Blues et de la Folk.
Sané, la chanteuse, a fêté ses 30 ans. Née à Tunis, elle arrive en France il y a une dizaine d’années pour suivre de hautes études et devient docteur en biologie. Passionnée depuis toujours par la musique, elle participe en 2011 à la Nouvelle Star et séduit l’audience avec sa voix jazzy qui rappelle celle d’Amy Winehouse. Ses modèles sont éclectiques mais elle affectionne particulièrement la Soul Music.
Pierre, le bassiste, aura bientôt 26 ans. Natif d’Avignon, il est diplômé du Conservatoire, de la Music Academy International et major de la Jazz Academy International. Avant de s’installer à Paris, le musicien parcourt l’Europe et reçoit de nombreuses récompenses, notamment avec Bénarès : il est élu meilleur bassiste de France du célèbre tremplin Emergenza. Ses influences sont variées et font un grand écart entre le Jazz et le Rockabilly.
Bénarès compte également un batteur-percussionniste qui intervient sur la plupart des concerts.

Bénarès

Depuis combien de temps dure cette aventure ?
La rencontre a eu lieu en 2014 dans une jam session à Paris et le feeling a été immédiat.
Nos univers musicaux respectifs se sont complétés naturellement. La création du groupe s’est imposée comme une évidence.
Il y a eu ensuite deux moments cruciaux dans notre parcours :
Le premier fut la participation de Bénarès à un tremplin qui auditionnait 2 750 groupes, où
nous avons été élus 3ème meilleur groupe de France. Inoubliable !
Ensuite, ce fut le buzz de « Bledi » : 150 000 likes en deux jours et 2 000 partages ! Un truc de fou… et un immense plaisir de voir notre musique plaire à autant de gens.
A partir de là, nous avons commencé à être contactés pour jouer à l’étranger. On a fait une tournée de concerts en Tunisie l’été dernier et récemment on jouait en Belgique. Maintenant, notre vœu le plus cher est de participer à des festivals. Le Sziget nous fait vraiment rêver…

Vos références en termes d’artistes ?
Marc Knopfler, Bob Dylan, Steevie Ray Vaughan, Eric Clapton, Simon & Garfunkel, Leonard Cohen, Etta James, KT Tunstall, Melody Gardot, Aretha Franklin, Hindi Zahra, Yael Naim, Red Hot Chili Peppers…

Bénarès

Une phrase pour vous décrire ?
Un son Pop/Soul affûté et unique.

Pourquoi faire de la musique ?
La musique est le sens de notre existence. On compose beaucoup… Nos chansons parlent généralement de sujets qui nous touchent et le contact avec le public est réellement magique. On adore la scène !

Vos meilleures scènes justement ?
New Morning, Alhambra, Gibus, Bus Palladium…

Et la scène que vous voudriez faire ?
The Sziget Festival à Budapest, sans hésitation.

Votre meilleur souvenir et votre pire galère ?
On est remplis de bons souvenirs, chaque concert est un moment mémorable.
Et puis, on aime tellement ce qu’on fait que les quelques galères techniques qu’on a pu rencontrer nous font marrer aujourd’hui quand on y repense ! En fait, on a peut-être eu de la chance, tout s’est toujours finalement arrangé.

Envie de partager quelque chose ?
On aimerait arriver à être suffisamment écoutés et connus pour faire passer nos messages. On souhaite aussi faire de super scènes où on pourrait vivre des choses intenses avec un plus large public.

Le mot de la fin ?
On est surexcités à l’idée de jouer face au public du Sziget Festival !

Retrouvez Bénarès sur Facebook : https://www.facebook.com/BENARES/

Dyskit x Sziget Festival

Tremplin Sziget Festival 2017

En partenariat avec Dyskit, le Sziget Festival lance un appel à candidature aux groupes francophones, tous styles confondus, n’ayant jamais été distribués par un label major avant le tremplin. Une pré-sélection par nos professionnels, affinée par un vote des internautes sur les réseaux sociaux, emmènera 4 finalistes s’affronter devant un jury de spécialistes et un public lors de la finale le 21 Avril prochain, au Point Éphémère à Paris.

Le groupe vainqueur s’envolera direction Budapest pour se produire sur l’Europe Stage du Sziget 2017 ! 

tremplin-sziget-festival

Pour en savoir plus sur le tremplin cliquez ici : http://szigetfestival.fr

Comment participer ?

  • S’inscrire sur notre site www.dyskit.com
  • Uploader ses 2 morceaux (en format .mp3) en cliquant sur le bouton orange en haut à droite
  • Remplir sa fiche artiste : Bio, Avatar, Cover, Page Facebook
  • Sélectionner les morceaux à rajouter dans la playlist Sziget via le bouton dédié (à faire impérativement pour être visible !)
  • Et vous pouvez écouter les artistes sur votre mobile, en téléchargeant l’application.Download_on_the_App_Store

 Réglement du tremplin

À la découverte du groupe Youth Inc. et leur univers rock alternatif !

Pour mieux vous connaître, qui compose votre groupe ?
Dany, chanteur et auteur, d’origine anglo-saxonne est diplômé de la « Vocal Tech » de Londres. Son background musical et sa sensibilité sont pour le projet de véritables valeurs ajoutées. Il a fait ses armes dans son premier groupe Soundtrap en Bretagne de 2000 à 2006 avec le guitariste et chanteur du groupe NUIT William Karadjian, avec qui il a continué à travailler sur d’autres projets entre 2006 et 2013. Il a effectué sa première scène parisienne avec le groupe Jenny in Cage dans lequel il a fait une apparition furtive.
Fun fact : « Afin d’impressionner sa maitresse en primaire, il lui a gentiment demandé de lui prêter une cassette de Flûte à bec afin d’apprendre toutes les chansons »
Il aime les musiques de film, le rock progressif : Tool, A perfect circle, Karnivool, Deftones et Oceansize.

Alexandre a appris la guitare classique au conservatoire puis s’est tourné progressivement vers la guitare électrique. Il a joué dans différents groupes dont Exocet en 2012/2013. Il a également appris la batterie en autodidacte, ce qui lui permet de composer plus facilement.
Fun fact : « Sa passion pour la composition est née avec le jeu Music 2000 sur Playstation 1. »
Il aime les premiers albums de Muse, Limp Bizkit, Mackelmore, The hives, Liszt, Overwerk, Vitalic.

Damien, le bassiste, est passionné par les musiques de tous les styles (jazz, rock, metal et classique) : Billy Talent, Taking Back Sunday, Blink, System of a down, Chopin, Ravel, Avishai Cohen… Ses goûts sont variés, comme ses compositions. Son parcours musical est le reflet de cet éclectisme. Enfant, il a appris le violoncelle au conservatoire. Adolescent, il s’est mis progressivement aux percussions, à la batterie. Et c’est en tant que batteur qu’il s’est initié à la musique en groupe. Quelques années plus tard, autodidacte, il a appris à jouer de la basse dans sa chambre, fortement aidé par Internet.
Fun fact : « Il a arrêté la batterie car … il perdait toujours ses baguettes en concert »

youth-inc-cover

Depuis combien de temps dure cette aventure ?
Youth Inc. est un groupe de rock alternatif indépendant, originaire de la région parisienne
et composé de quatre musiciens. Réceptifs à la richesse de tous les univers musicaux, chaque style est pour eux une source d’inspiration. Leurs influences passent également par le septième art et les voyages, donnant à leur musique une personnalité qui lui est propre.
Ainsi, ils donnent vie à la multiplicité de leurs influences à travers des ambiances sonores
éclectiques basées sur une formation rock à l’énergie brute, alliée à des instrumentalisations électros.
En janvier 2016, Youth Inc. effectue ses premiers lives et enregistre un EP au mois de juillet.
Cet EP autoproduit, dont la sortie est prévue pour janvier 2017, est actuellement en cours de mixage par Matt James Dougherty (3 doors down, Airbourne, Megadeth…) et Chris Hesse (Hoobastank).
Le prochain concert aura lieu au New Morning le vendredi 20 janvier pour la demi-finale du tremplin Emergenza et on vous y attend très nombreux.

youth-inc

Un mot pour vous décrire ?
SDF : sans drummer fixe.

Pourquoi faire de la musique ?
Pour toi, pour moi, pour nous quoi !!

Votre meilleure scène ?
Backstage.

Et la scène que vous voudriez faire ?
Olympia ou Elysée Montmartre.

Votre meilleur souvenir et votre pire galère ?
Notre meilleur souvenir : quand Chris Hesse (Hoobastank) a liké notre page Facebook afin de discuter avec nous sur le future mix de l’EP. (Cela fait un peu groupie, mais on assume;))

Notre pire galère : la recherche de notre batteur.

Envie de partager quelque chose ?
Nous avons pleins de projets : continuer à composer, faire du live, tourner un clip pour l’EP… Nous organiserons très prochainement un financement participatif sur Ulule afin de le financer et on espère que notre EP plaira aux gens afin d’atteindre l’objectif qu’on s’est fixé.

Le mot de la fin ?
On espère être une belle découverte pour ceux qui ne nous connaissent pas encore.

 

Retrouvez Youth Inc. sur Facebook : https://www.facebook.com/youth.inc.band/

Visite du Dr. Groove Gang et de sa soul/hip-hop

Interview du groupe Dr. Groove Gang

Pour mieux vous connaître, qui êtes-vous ?
Nous sommes deux dans le groupe:  nico brown à la voix et la guitare ; krlo à la voix, autres instruments et arrangements.

Depuis combien de temps dure cette aventure ?
Ce collectif existe depuis 2007.
Composé de krlo et nico brown, le noyau dur, il n’hésite pas à faire appel à des éléments extérieurs pour collaborer dans le but de produire de la bonne musique.

Vos influences en termes de style musical ?
James Brown, Prince, De La Soul, Marvin Gaye.

Une phrase pour vous décrire ?
Thérapeutes du groove.

drgroovegang
Pourquoi faire de la musique ?
Pour procurer du bien-être aux auditeurs et faire du bien à soi-même (musicothérapie).
Pour le partage.

Et la scène que vous voudriez faire ?
House of Blues, à Chicago. On peut rêver…

Votre meilleur souvenir et votre pire galère ?
Il y a eu trop de bons et mauvais souvenirs dans notre parcours musical pour n’en retenir qu’un, sorry……

Envie de partager quelque chose ?
Envie de faire partager notre musique et, à travers elle, notre respect pour les artistes qui nous ont influencés, perpétuer leur héritage.
Partager de bonnes ondes en cette époque trouble.

Le mot de la fin ?
Que le groove soit avec vous.

Un lien vidéo ?
Le clip est pour bientôt.

Retrouvez Dr. Groove Gang sur Facebook : https://www.facebook.com/DR-Groove-Gang

Rencontre avec Loïc Thomas Gébert et son univers folk 🎸

Interview de Loïc Thomas Gébert

Pour mieux vous connaître, qui êtes-vous ?
Loïc Thomas Gébert, je chante en solo avec ma guitare et je compose également moi-même mes textes.

Depuis combien de temps dure cette aventure ?
Je compose et chante depuis maintenant une dizaine d’années.

Vos influences en termes de style musical ?
De Palmas, Eric Clapton, Ed Sheeran, Fred Metayer.

Une phrase pour vous décrire ?
Si tu fais rien, il ne se passera rien.

Pourquoi faire de la musique ?
Je fais de la musique, avant tout je pense, car j’ai besoin d’extérioriser certains moments de vie qui m’inspirent. Je chante ce que je vois et ce que je ressens, tout simplement.

Votre meilleure scène ?
Le Festival Français en Australie.

Et la scène que vous voudriez faire ?
L’Olympia.

loi%cc%88c

Votre meilleur souvenir et votre pire galère ?
Mon meilleur souvenir musical : sans aucun doute mon passage à « Vivement Dimanche », moment intense et irréel.
Mon pire souvenir : faire un concert à Paris devant une salle vide.

Envie de partager quelque chose ?
Je pense que j’essaye avant tout de partager ma bonne humeur, mes textes et mes chansons.
Faire des rencontres, des collaborations, des duos.
Ecrire et composer pour les autres est ma plus grande envie.
Si je devais proposer mes services, je proposerai à Jenifer.
Le monde de la musique et la vie, on ne sait jamais…

Le mot de la fin ?
J’essaye de vivre l’instant et de profiter de la vie.

Retrouvez Loïc Thomas Gébert sur Facebook : https://www.facebook.com/loicthomasgebertzic/

Lire la suite